Quand j’observe mon cercle d’amis, je suis fière et je ressens beaucoup d’amour envers eux. Certains sont là depuis le secondaire, d’autres émergent un à un, dans différents contextes de vie. Ils sont tous uniques et spéciaux, à leur façon. Ils m’apportent un grand réconfort, simplement par leur présence. J’ai pensé leur rendre hommage en écrivant un article sur le pouvoir de l’amitié.

Si je te mets au centre d’une pièce et que je demande à 20 participants de t’attribuer un seul qualificatif, on peut imaginer qu’il en ressortira fort probablement des mots différents. Car ce que les autres voient en toi n’est qu’une projection d’une partie d’eux-mêmes. Et ce que tu vois chez les autres n’est que le reflet d’une partie de toi-même.

Les relations amicales sont précieuses du fait qu’elles t’enseignent Qui Tu Es. Contrairement à tes parents, frères et sœurs (que tu as peut-être choisis dans une autre dimension, sans en avoir le souvenir), tu as le pouvoir de sélectionner tes amis ; pour le meilleur… ou pour le pire !

TROIS EXERCICES RÉVÉLATEURS

Peu importe le nombre d’amis que tu peux compter, si tu n’es pas totalement satisfait de tes relations ou que tu as simplement envie de vérifier s’il y a des modifications à apporter dans ton cercle d’amis, je t’invite à faire trois simples exercices en quelques étapes faciles.

EXERCICE 1.

Je t’invite à faire la liste des 10 personnes les plus proches de toi. « Qui se retrouve souvent dans tes pensées ? » Ta femme, ton amant, tes animaux, ta grand-mère décédée ? « Avec qui passes-tu le plus de temps ? » Certains amis, mais aussi des collègues de travail par exemple, ta famille, des partenaires sportifs, les membres d’une communauté religieuse, etc.

Il paraît que tu es la somme de ces 10 personnes qui t’entourent souvent (physiquement ou énergétiquement). D’où l’importance de réviser cette liste pour t’assurer que la majorité de ces personnes correspondent à ton identité véritable. Dans le cas échéant, quelles modifications pourrais-tu apporter pour accueillir plus de cohérence dans tes relations ?

EXERCICE 2.

Je t’encourage à être 100% honnête et spontané pour cet exercice. Prend le temps de te centrer avec quelques grandes respirations. Ensuite, connecte-toi à chaque personne inscrite sur cette liste, une à la fois, pour lui attribuer deux qualités et un défaut. Ne cherche pas à trouver des synonymes et pour un instant, oublis ton vocabulaire élaboré. Vas-y instinctivement et écris les premiers qualificatifs qui se présentent, même (et surtout !) s’ils se répètent d’une personne à l’autre.

En observant tous ces mots que tu viens d’écrire, parmi lesquels te reconnais-tu instantanément ? Quels sont ceux qui te font dire : « Humpf ! Je ne suis teeeellement pas comme ça ! » ? Selon mes croyances, on ne peut pas voir chez l’autre ce que l’on n’est pas, ne serait-ce qu’une infime partie de nous-même.

Demande-toi alors :

– Ai-je déjà eu cette caractéristique dans le passé ?

– Est-ce que j’aimerais avoir ce trait de caractère présentement ou dans le futur ?

– Pourrais-je être inconsciente ou nier une partie de moi qui incarne cet aspect ?

Exemples (avec des noms fictifs, bien sûr !) 

Dans ma liste, Julie est : Passionnée et engagée. Parfois irréfléchie.

Si je peux reconnaître que j’agis parfois de façon irréfléchie, quels sont les apprentissages que j’en retire ? Est-ce que j’aimerais agir différemment ? Si oui, de quelles façons ?

Dans ma liste, Simon est : Créatif avec une bonne écoute. Un peu paresseux.

Si je ne me trouve pas très créative mais que je vois cette qualité en Simon, c’est une preuve qu’une partie de moi désire exprimer sa créativité. Je gagnerais à me poser la question suivante : « Qu’est-ce que je me retiens de CRÉER dans ma vie ? » Et de réfléchir aux différents moyens d’y parvenir.

EXERCICE 3.

La grosseur, la distance et la couleur symbolisent la relation actuelle.

Première étape : Fais la liste écrite de tous tes amis (les plus précieux si tu en as des tonnes). Tu peux inclure les personnes décédées qui prennent encore beaucoup de place dans ton cœur.

Deuxième étape : Sur une feuille blanche, dessine un rond de taille moyenne, d’une couleur qui te représente (vas-y spontanément, sans trop réfléchir). Pour chaque nom sur ta liste, dessine un cercle symbolisant ta relation avec eux. La distance, la grosseur et la couleur du rond définissent ta perception de cette relation.

Supposons que mon ami Isaac habite assez loin et que nous avons une connexion extraordinaire, son cercle sera gros et plus éloigné du mien. Il est également intéressant de constater la position du cercle qui te représente. Où est-il situé par rapport au centre de la feuille ? De quelle manière cette position représente-t-elle ton espace ?

Pour les couleurs, plusieurs apprentissages peuvent être réalisés. Par exemple : « Pour quelles raisons ai-je choisi le gris pour cette personne que j’admire et que je ne considère pas grise ? » Une réponse possible serait : « C’est une amie que je considère sage et disciplinée ». Je t’invite à tirer tes propres conclusions de tes choix impulsifs.

Troisième étape : Au verso ou sur une autre feuille, je te propose de refaire le même scénario en modifiant un peu les règles. En commençant par ton cercle, imagine ton idéal. Quel est l’espace que tu aimerais prendre ? Ensuite, prends le temps de visualiser les éléments que tu aimerais améliorer dans ta situation actuelle. Par exemple, si ta nouvelle amie Caroline ne prend pas assez de place dans la version précédente, dessine-lui un rond plus grand ou plus proche ou les deux ! Si Julien, ton ami d’enfance, te tape sur les nerfs, donne-toi la permission de rapetisser son rond et de l’éloigner un peu.

Il est pertinent d’inclure des bulles vides si l’on désire attirer de nouvelles personnes dans notre cercle d’amitiés. Tout est temporaire et tu peux revisiter ce schéma pour le valider ou le modifier au goût du jour.

En espérant que ces trois exercices ont stimulé des réflexions aidantes. Au plaisir de te voir bien entouré, avec des gens à ton image. En terminant, je t’invite à exprimer ton affection aux gens que tu aimes et à souligner à haute voix ou par écrit leurs nombreuses qualités ou les raisons qui les rendent si spéciaux à tes yeux. La vie passe si vite et les amis valent de l’or !

Pin It on Pinterest