“A chaque fois que vous pensez que vous pouvez ou que vous ne pouvez pas – vous avez raison” – Henry Ford

Parfois, on se retrouve au milieu d’un chemin à se demander pour quelles raisons nous l’avons emprunté. À observer les routes alternatives, on peut ressentir l’envie de faire demi-tour ou de prendre une autre direction. Pourtant, il doit bien y avoir une raison qui nous a inspiré ce voyage, non ? Qu’avons-nous omis de voir au début, qui nous semble évident maintenant ?

Vouloir éviter de faire fausse route est un danger qui peut nous amener à stagner. Osons avancer, ayons le courage de choisir une direction en sachant que chaque chemin contient son lot d’expériences et d’apprentissages, bénéfiques à notre évolution.

Par contre, prendre le temps de valider chacun de nos pas est un simple geste réaliste, concret et puissant. Lorsque nous avons un objectif, posons-nous les bonnes questions, celles qui orienteront notre conduite au travers le processus.

Il existe plusieurs critères pour formuler un bon objectif. Il y a la formule SMART que j’aime beaucoup, même si j’ai transformé quelques points.

Voici six éléments qui peuvent servir de structure générale.

Je t’invite à prendre ceux qui te nourrissent, à te les approprier, à leur donner ta couleur selon tes inspirations, ta créativité et ta personnalité.

1. POSITIF 

Un bon objectif doit être formulé de façon positive. Les mots ont un pouvoir extraordinaire, il est donc très important de bien les choisir. En théorie, ces deux phrases, « Je suis contre la guerre » et « Je suis pour la paix », veulent dire la même chose. Mais en pratique, ils magnétisent deux réalités différentes. Un autre exemple qui illustre qu’en théorie, on parle de la même chose, mais qu’en pratique, ces deux phrases attirent deux réalités distinctes : « Je ne veux pas être stressé » et « Je suis calme ».  Un dernier exemple, pour la forme : « Je veux perdre du poids » et « Je suis mince et en santé ». Un entraînement quotidien consiste à être alerte à nos paroles pour reformuler positivement une phrase au besoin.

2. SPÉCIFIQUE

« Je veux être heureux » ou « Je veux être riche » ou encore « Je veux créer » sont de vagues affirmations qui ont la qualité d’être parfaitement floues et imprécises. Plus tes demandes seront formulées en termes clairs, plus tu augmenteras la possibilité de les voir se réaliser. Pour certains, le bonheur c’est la richesse, pour d’autres c’est la santé, pour les suivants c’est l’amour, etc. Pour certains, la richesse c’est une famille, pour d’autres une job payante et les réponses sont infinies ! D’où l’importance de prendre ton affirmation de départ et de la visualiser à l’entrée d’un entonnoir. Pour trouver tes réponses et aller à la source, la précision et la clarté sont des clés. « Je veux créer ». Quoi spécifiquement ? Avec qui précisément ? De quelles façons ? Quelles sont les preuves que tu auras atteint ton objectif ?

3. RÉALISTE

Si tu as 60 ans et que tu rêves d’être astronaute, ce n’est pas très prometteur. Mais allons plus loin dans ce qui est réaliste et ce qui l’est moins. Une bonne façon de t’assurer d’être pragmatique, c’est de t’approprier ton objectif à 100%. Supposons que ton patron soit intolérant et te crie constamment dessus pour des riens. Si ton objectif est « qu’il arrête de me harceler », tu peux attendre longtemps ! Alors pour reprendre ton pouvoir, comment pourrais-tu t’approprier cet objectif ? Par exemple, en le formulant ainsi : « J’exprime mes limites à mon boss ». Ce qui implique que tu saches où sont tes frontières et que tu te respectes suffisamment pour les honorer devant ton patron. Vois-tu que l’engagement n’est pas le même et que tes chances de succès viennent de se multiplier ? TON objectif doit dépendre de TOI, ça c’est réaliste.

4. VÉRIFIABLE

Un critère essentiel selon moi. Ça vaut le coup de prendre un instant pour fermer tes yeux et de t’imaginer au cœur de ton objectif, une fois ton rêve atteint. Mentalement, de construire un pont vers le futur, de faire comme si tu réalisais cette action. Va vérifier ce que ça goûte ! Qu’est-ce que tu vois ? S’il y a des gens autour de toi, qu’est-ce qu’ils disent ? Et tes pensées, elles racontent quoi ? Sois alerte à ce que tu ressens lorsque tu atteints cet objectif. Tu peux même laisser émerger un symbole qui représente ce rêve qui vit en toi. L’idée ici, c’est d’accueillir tout ce qui est là, d’avoir une vue d’ensemble afin de valider le pas à venir et de modifier la direction au besoin.

5. PRÉSERVER LES GAINS SECONDAIRES

Rares sont les personnes qui agissent sans raison. Même si parfois, ils ne font aucun sens pour personne d’autre, tous tes comportements cachent une intention positive, malgré un effet destructeur. Les gens veulent souvent arrêter une dépendance (travail, cigarette, alcool, émotionnel, drogues, jeux, sucre, TV, consommation, sexe, etc.) et c’est pourquoi elles sont de bons exemples pour illustrer l’importance de l’intention positive.

Deux questions à te poser pour identifier et satisfaire les gains secondaires:

  1. « Qu’est-ce que ce comportement m’apporte ? » Exemples : « la cigarette me calme », « la TV me désennuie », « les drogues me donnent l’illusion d’être connecté », ainsi de suite.
  1. « De quelles autres façons puis-je satisfaire les gains secondaires ? » Exemples : « Faire du sport me calme aussi », « appeler un ami m’occupe l’esprit », « méditer m’aide à me connecter à moi-même » Il est préférable de trouver 3-4 nouveaux moyens par comportement, qui répondent différemment à tes besoins.

6. ÉCOLOGIQUE

S’assurer d’être conscient de l’impact de nos choix sur nous-mêmes, notre vie et les autres. Au point #4, tu visualisais un futur hypothétique et peut-être y a-t-il là des pistes de certains effets moins désirables, des possibles résultats moins souhaités mais auxquels tu dois réfléchir, si tu atteints ton objectif.

Trois bonnes questions à te poser pour vérifier l’écologie et t’ajuster au besoin : 

  1. Quels sont les inconvénients d’atteindre mon objectif ?
  2. Quels sont les pertes que je devrai assumer si je vais de l’avant avec mon objectif ?
  3. Mes proches ont-ils une objection à me voir atteindre mon objectif ?

Si tu prends le temps de réfléchir à ces questions pour chaque objectif qui te tient à cœur, tu t’évites selon moi bien des détours inutiles ! Tu es l’expert de ton existence et qui de mieux placé que toi pour te guider vers ton plein potentiel ? En validant chacun de tes pas, tu t’assures une randonnée fantastique.

Car « le bonheur n’est pas une destination, mais une façon de voyager. »

Joyeuse route !

Pin It on Pinterest