La PCI, c’est la Psychologie Corporelle Intégrative (ou intégrée). En résumé, c’est une approche qui explore les frontières, la respiration et la présence. J’ai étudié la base de cette démarche avec les fondateurs de l’Institut de PCI à MontréalAndré et Ginette, un couple merveilleux et des profs extraordinaires.

Durant mon parcours, j’ai exploré les mémoires corporelles, les empreintes inscrites dans le corps, les blessures causées en relation, les enjeux émotifs, les types de miroir, leur impact sur les enjeux, les messages parentaux, leur impact sur le processus personnel, l’expérience d’attachement, le scénario originel, la fragmentation et la réunification de l’être, l’utilisation de la respiration et des techniques d’auto-ouvertures en PCI, etc.

présence 1En focalisant notre énergie sur le corps, on arrive à connecter avec son cœur afin de sentir les émotions qui nous habitent. Les résultats surprenants en disent parfois plus long qu’un monologue raisonné. La respiration crée de l’espace afin de libérer une surcharge émotive, de défaire les nœuds du passé, d’accueillir Qui On Est Vraiment. Les frontières nous enseignent l’importance de respecter notre « territoire énergétique » et celui des autres afin d’éviter le rejet ou l’envahissement.

La Psychothérapie Corporelle Intégrée (PCI) est une synthèse de plusieurs approches psychologiques (Gestalt, reichienne, psychologie du Soi, relations objectales) et de plusieurs techniques permettant d’intégrer l’expérience corporelle au cœur du processus de développement et d’intégration du Soi.

Si tu veux en savoir plus sur la PCI, je t’invite ou à consulter le site de l’école où j’ai suivi ma formation.

Pin It on Pinterest