Vivre ou mourir?
L’allégorie de l’aigle

Pour vivre jusqu’à 70 ans, l’aigle doit prendre une décision difficile dans sa quarantaine. Son bec est tellement courbé qu’il ne peut plus chasser et ses ailes sont âgées et il peine à voler. À ce stade de sa vie, il doit faire un choix.

Mourir ou entreprendre un changement douloureux.

S’il choisi la deuxième option, il s’engage dans un processus de 5 mois où il ira se poser au sommet d’une montagne pour casser son bec contre de la roche afin de l’arracher complètement. (Outch!!)

Quand le nouveau bec repousse, il en profite alors pour arracher toutes ses vieilles plumes trop lourdes. Rendu là, il est comme un phœnix qui renaît de ses cendres et il peut vivre encore une trentaine d’années!

En quoi cet allégorie te rejoint-elle? Quel est le processus de changement que tu dois faire pour survivre et mieux vivre?

Pin It on Pinterest